Health Education To Villages




Home Programmes Resources India Partners Site Map About Us Contact Us
 

WHO home page

D�partement de Sant� et Recherche g�n�siques, Organisation mondiale de la Sant�

Prise en charge des complications de la grossesse et de l'accouchement:

Guide destin� � la sage-femme et au m�decin

 


Section 3 - Interventions


Anesth�sie � la k�tamine

Tableau I-5
Indications d'anesth�sie � la k�tamine et pr�cautions � prendre

Indications

Pr�cautions

  • toute intervention relativement courte (dur�e inf�rieure � 60 minutes) et pour laquelle le rel�chement musculaire n'est pas n�cessaire (r�fection de d�chirures p�rin�ales ou de l�sions cervicales �tendues, d�livrance artificielle, c�sarienne, drainage d'abc�s mammaire, par exemple)
  • convient comme solution de repli si l'appareil d'inhalation (ou l'arriv�e de gaz pour un appareil de Boyle) tombe en panne ou pour une anesth�sie g�n�rale sans appareil de ventilation
  • Utilis�e seule, la k�tamine peut provoquer des hallucinations g�nantes. A �viter chez les femmes ayant des ant�c�dents de psychose. Afin de pr�venir les hallucinations, injecter 10 mg de diaz�pham en IV apr�s l'accouchement.
  • La k�tamine ne provoque pas en soi un rel�chement musculaire, de sorte qu'il est possible que pour la c�sarienne, l'incision prenne plus de temps.
  • Ne pas administrer de k�tamine  aux femmes qui ont une tension art�rielle �lev�e, sont atteintes de pr��clampsie, d'�clampsie ou souffrent d'une maladie cardiaque.

 

- Pour la plupart des femmes, une injection IM de 6 � 10 mg par kg est n�cessaire pour obtenir une anesth�sie suffisante pour une intervention chirurgicale. L’anesth�sie atteint la profondeur n�cessaire en 10 minutes et dure jusqu’� 30 minutes.

- Une autre solution consiste � injecter lentement 2 mg de k�tamine par kg en IV, en 2 minutes (dans ce cas l’anesth�sique ne fait effet que pendant 15 minutes).

- La m�thode consistant � administrer la k�tamine en perfusion est d�crite plus bas. Elle convient pour la c�sarienne.

- Dans les cas o� une analg�sie plus importante est n�cessaire, injecter 1 mg de k�tamine par kg en IV.

  Ne pas pratiquer d’anesth�sie � la k�tamine chez les femmes qui ont une tension art�rielle
  �lev�e, sont atteintes de pr��clampsie ou d’�clampsie ou souffrent d’une maladie cardiaque.

 

PERFUSION DE KETAMINE

PREMEDICATION

  • Injecter 0,6 mg de sulfate d’atropine en IM 30 minutes avant l’intervention chirurgicale.

  • Injecter 10 mg de diaz�pam en IV lorsque le sulfate d’atropine commence � faire effet, de fa�on � pr�venir les hallucinations (en cas de c�sarienne, administrer le diaz�pam apr�s l’accouchement).

  • Administrer 6 � 8 l d’oxyg�ne par minute � l’aide d’un masque ou d’une sonde nasale.

 

INDUCTION ET ENTRETIEN DE L’ANESTHESIE

  • V�rifier les signes vitaux de la patiente (pouls, tension art�rielle, respiration, temp�rature).

  • Poser une canule pour �viter que la langue n’obstrue les voies a�riennes.

  • Pour l’induction de l’anesth�sie, injecter lentement 2 mg de k�tamine par kg par voie intraveineuse, en 2 minutes. L’anesth�sie est alors suffisante pour les interventions d’une dur�e inf�rieure � 15 minutes.

  • Pour les interventions plus longues, perfuser 200 mg de k�tamine dilu�s dans 1 l de solution de dextrose, � raison de 2 mg (soit 20 gouttes) par minute.

  • V�rifier le degr� d’anesth�sie avant de commencer l’intervention. Pincer la zone � inciser avec une pince. Si la patiente r�agit au stimulus, attendre encore 2 minutes puis recommencer.

  • Surveiller les signes vitaux (pouls, tension art�rielle, respiration, temp�rature) toutes les 10 minutes, pendant l’intervention.

 

SOINS POST-OPERATOIRES

Top of page

Principes cliniques

Evaluation initiale rapide

Etablir un dialogue avec la patiente et sa famille

Soutien affectif et psychologique

Urgences

Principes g�n�raux � observer pour les soins

Utilisation clinique du sang, desproduits sanguins et des liquides de remplissage vasculaire

Antibioth�rapie

Anesth�sie et analg�sie

Principes � observer pour les soins op�ratoires

Travail et accouchement eutociques

Principes � observer pour les soins n�onatales

Liens entre le prestataire de soins et la communaut�

Symptomes

Choc

Saignement vaginal en d�but de grossesse

Saignement vaginal en fin de grossesse et pendant le travail

Saignement vaginal apr�s l'accouchement

C�phal�es, vision floue, convulsions ou perte de connaissance, tension art�rielle �lev�e

D�roulement d�favorable du travail

Positions et pr�sentations dystociques

Dystocie des �paules

Travail sur ut�rus surdistendu

Travail sur ut�rus cicatriciel

Souffrance foetale pendant le travail

Procidence du cordon

Fi�vre pendant la grossesse ou le travail

Fi�vre apr�s l'accouchement

Douleurs abdominales en d�but de grossesse

Douleurs abdominales en fin de grossesse et apr�s l'accouchement

Difficult�s respiratoires

Disparition des mouvements foetaux

Rupture pr�matur�e des membranes

Pathologies et affections de l'enfant � la naissance

Interventions

Bloc paracervical

Bloc des nerfs honteux internes

Anesth�sie locale pour c�sarienne

Rachianesth�sie (anesth�sie sous-arachno�dienne)

Anesth�sie � la k�tamine

Version par manoeuvre externe

D�clenchement artificiel du travail et stimulation de l'activit� ut�rine

Extraction par ventouse obst�tricale

Extraction par forceps

Accouchement par le si�ge

C�sarienne

Symphysiotomie

Craniotomie et craniocent�se

Dilatation et curetage

Aspiration manuelle intra-ut�rine

Culdocent�se et colpotomie

Episiotomie

D�livrance artificielle

R�fection des d�chirures cervicales

R�fection des d�chirures vaginales et p�rin�ales

R�duction d'une inversion ut�rine

Suture d'une rupture ut�rine

Ligature de l'art�re ut�rine et de l'art�re ut�ro-ovarienne

Hyst�rectomie post-partum

Salpingectomie dans la grossesse ectopique

Appendice

M�dicaments essentiels

Index

 

 The Mother and Child Health and Education Trust Programmes | Resources | India | Partners | Site Map | About Us | Contact Us top of page

Feedback Form